• Apple Watch : les possibilités ne sont pas à la hauteur

    Maintenant que les outils de développement pour l'Apple Watch sont disponibles, les développeurs tiers commencent à communiquer leurs premiers retours. Malheureusement pour eux, les possibilités sont un peu limitées pour le moment.

    Apple Watch : les possibilités ne sont pas à la hauteur

    Cela fait maintenant plus de deux mois qu'Apple a mis à disposition des développeurs WatchKit, son outil de développement pour l'Apple Watch, et les premiers retours commencent à tomber. Elekslabs, une société qui développe des applications pour le compte de grandes marques s'est prêté au jeu pour les automobiles Tesla et a publié en fin de semaine dernière un long billet détaillant les diverses possibilités de l'Apple Watch. Le résultat est plutôt mitigé.

    Les développeurs pointent du doigt les nombreuses limites imposées par Apple, qui se réserve en plus certaines fonctionnalités auxquelles les développeurs tiers n'ont pas accès, du moins pour le moment. La firme à la pomme devrait fournir une nouvelle version des outils au moment de la sortie de la montre, prévue pour le mois d'avril.

    L'Apple Watch, seulement un second écran pour l'iPhone

    Comme c'est le cas sur beaucoup de montres connectées, sans être appairée à l'iPhone, l'Apple Watch ne sera pas capable de grand-chose. En réalité, Eleks explique qu'il s'agit, pour faire court d'un "écran additionnel pour l'iPhone qui ne peut rien faire par elle-même". Seule, la montre n'est pas capable d'exécuter les applications. Le "cerveau" se trouve bien dans l'iPhone, qui ne fait qu'envoyer des informations à la montre où elles sont affichées. 

    Les promesses d'Apple à ce sujet, ne sont pour le moment pas mise en pratique. Les "applications" prennent trois formes : les applis complètes, à utiliser depuis l'écran de sa montre (mais exécutées par l'iPhone), les "Glances", n'affichant qu'une information à l'utilisateur et enfin les "notifications actives", permettant de petites interactions, si l'on élimine pas la notification il est possible d'obtenir plus d'informations en la regardant quelques secondes sans baisser le poignet.

    Beaucoup de fonctions absentes

    Les développeurs notent par ailleurs des absences remarquées dans le kit de développement : les développeurs tiers n'ont pas accès au gyroscope, le Bluetooth ne peut-être utilisé que pour l'appairage au téléphone et n'est pas accessible non plus. Impossible également d'avoir accès au TapTic Engine, permettant de notifier l'utilisateur à l'aide de vibrations. Plus grave encore, la "couronne numérique" ne peut-être utilisée que pour le défilement. Impossible, par exemple, de s'en servir dans un jeu à l'heure actuelle.

    Le pire est à craindre pour les développeurs tiers. Les développeurs d'Eleks concluent leur billet sur un note pour le moins pessimiste : "les possibilités actuelles avec l'émulateur ne sont pas à la hauteur des espérances d'après Keynote. On peut aujourd'hui dire avec certitude que créer quelques chose de vraiment utile et de complètement fonctionnel avec l'actuelle version du SDK est très, très difficile, et que beaucoup des choses promises [...] ne sont pas encore disponibles".

    Il ne reste qu'une chose à faire selon eux : attendre la sortie de la montre et une nouvelle version du SDK, moins limitée. Il ne faut pas oublier qu'à l'heure actuelle WatchKit est toujours en version bêta et que les choses peuvent encore être amenées à changer. Ce fut d'ailleurs le cas avec l'iPhone lors des premières heures de l'App Store. En attendant, il y a fort à parier que les premières applications tierces disponibles ne seront pas si "amazing" que ça.

     

    Christophe GILBERTON


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :