• Windows 10 sera le dernier Windows, enfin, plus ou moins

    Windows 10 sera le dernier Windows. C'est Microsoft qui le dit. Dans les années à venir, Microsoft cessera de proposé des mises à jour majeures numérotée, préférant une constante évolution.

    Windows 10 sera le dernier Windows, enfin, plus ou moins

    Windows 10 serait le dernier représentant du modèle économique de Microsoft pour Windows. À l'occasion de la conférence Ignite, Jerry Nixon, responsable du développement de Microsoft, a expliqué que "Windows 10 serait la dernière version de Windows".
    Cela fait peur dit comme ça, mais rassurez-vous, cela ne veut pas dire qu'une fois sorti, Windows n'évoluera plus jamais.

    En réalité, c'est surtout le mode d'intégration des mises à jour.
    Contrairement à ce qu'il se passe aujourd'hui où Microsoft, propose des mises à jour majeures (payantes) telles que Windows Vista, 7 ou 8, Windows sera mis à jour par petites touches, de manière transparente un peu comme Chrome. Les changements d'importance auront lieu, mais au fur et à mesure, afin de rester au goût du jour et non d'un coup, comme cela aurait pu l'être avec un Windows 11. C'est le principe "Windows as a Service".

    Microsoft ne s'est en effet pas étendu sur le sujet. La bonne nouvelle pour Microsoft est que cette logique devrait à terme réduire l'effet de fragmentation entre les différentes versions de l'OS, l'adoption de Windows 10 grandira naturellement avec le temps, et cela devrait aller bien plus vite qu'à l'accoutumée puisqu'on rappelle que Windows 10 sera proposé gratuitement au grand public.
    La donne sera en revanche plus complexe pour les entreprises, dont le processus d'adoption d'une nouvelle version est nécessairement plus long, mais elles devraient au final elles aussi gagner en souplesse.

    Christophe GILBERTON


  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Mai 2015 à 22:59

    Bonsoir,

    cela me donne à penser que Microsoft ne voudrait plus se retrouver dans la situation où un OS populaire mais remplacé depuis longtemps soit encore utilisé par un tiers des utilisateurs de la planète (d'ailleurs moi-même pourtant passionné d'informatique je continue d'utiliser XP et W7). Via des mises-à-jour continuelles et plus ou moins automatiques, tous ou presque se retrouveraient à la dernière version, qu'on le veuille vraiment ou non.

    Cela implique, par contre, que la base-même de W10 n'ait pas à changer du tout au tout pour rester dans le coup (comme le passage de XP à Vista il me semble) et que les évolutions soient admissibles par les composants des terminaux et par les logiciels (donc pas faire un OS qui, par évolutions successives, se mette à utiliser 2 fois plus de RAM et rende caducs les logiciels anciens qui n'auraient pas évolué, eux).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :